Composition de la musique du film « La Dictée » avec Claudia Tagbo

Composition musicale pour le Film « La Dictée » de Meiji U Tum’Si

Synopsis

C’est l’histoire d’une femme de ménage d’origine africaine qui tous les soirs veille à ce que son fils kumbi âgé de huit ans fasse correctement sa dictée. Mais, ce soir cet exercice particulier devient un fardeau pour Kumbi.

Travail avec la réalisatrice

J’ai rencontré par hazard Meiji, je l’entendais discuter de pellicule au téléphone et je me suis permis de lui donner ma carte de visite, tout est parti comme ça.

Elle voulait une musique pour ce film qui ne soit pas d’origine africaine, nous sommes partis sur une musique pour piano dans un style classique. Pour le générique de fin, un joli happy end, avec une « envolé d’oiseau » comme elle me l’avait décris, j’ai utilisé une montée de gamme majeur aux violons et le thème de piano en pizzicato.

Infos

« La Dictée » un film de Meiji U TUM’SI – Fiction –  9′ –  DV 16/9 – avec Claudia Tagbo

Prix/festival

  • Prix Beaumarchais pour La Dictée (scénario court métrage) 2003
  • Fica d’Or pour La Dictée au Festival international du court métrage d’Abidjan 2004
  • Prix du public au Festival Plein Sud de Cozes, 2004
  • Prix spécial du jury au Festival Quintessence au Bénin, 2004
  • Les Pépites du Cinéma 2007, La Courneuve, Sarcelles, Paris

Presse

La Dictée, le court métrage de Meiji U TUM’SI, lui ressemble : généreux, direct, plein d’énergie !
Ce petit film est une sorte de déferlante, presque sans dialogue, un scénario subtil, surprenant, qui donne à ressentir, et permet à l’émotion, en fin de compte, de vous submerger.
Pas de bavardage, pas d’explication ou de  » psychologisation « , pourtant tout est dit : les conditions de travail et de vie des immigrés à Paris, la difficulté pour une femme d’élever seule son garçon, l’analphabétisme…

Lors de la projection, quelqu’un, à la fin, a dit :  » C’est la nouvelle Nouvelle Vague ! « . Si la  » nouvelle Nouvelle Vague  » c’est ne pas se soumettre, choisir d’avoir le choix, celui de vivre, de conquérir sa liberté non pas contre mais avec, comme l’héroïne de la Dictée (magnifique Claudia Tagbo), alors tant mieux ! Bonne chance à Meiji et longue route !

Danièle Gambino (Clap Noir)